Me voici parmi les choses


sans plus savoir où saisir


contour, saveur ni murmure,


quoi que ce soit conté d’elles,


me voici, moi, ne sachant


que leur mutisme


et leur brusque effacement,


moi que soudain réjouissent


ma crampe et mon ignorance,


moi qui sais : mon seul connaitre


est de ne rien savoir capter


- et qui lors peux m’endormir


dans le hérisson des lignes,


dans la pelote des choses,


dormir encapuchonné.


Using Format